LE MARCHÉ ALLEMAND DE LA TÉLÉVISION EN PERTE DE VITESSE

L’analyse de goetzpartners à l’occasion des Audiovisual Media Days 2014.

La consommation de vidéo à la demande (VoD) et de contenu over-the-top (OTT) comme Netflix ne cesse d’augmenter en Allemagne. Cela provoque des changements structurels profonds dans le secteur de la télévision, du même ordre que ceux qui ont bouleversé les industries de la musique et de l’édition. Telle est la conclusion de l’analyse de goetzpartners présentée à l’occasion des Audiovisual Media Days 2014, à Munich.

Alexander Henschel, Managing Director chez goetzpartners et responsable du secteur des médias, a tenu une conférence sur les facteurs clés de succès et les attentes des consommateurs sur ce marché. Il a en outre présenté les différents business models possibles et leur potentiel d’avenir respectif.

M. Henschel s’est montré sceptique quant aux perspectives des médias historiques. « L’Allemagne risque de se faire déposséder de son marché de la télévision ; elle peine à suivre le rythme des concurrents internationaux sur le marché en forte croissance des OTT ». En effet, chaque groupe de télévision allemand travaille dans son coin sur une offre isolée. M. Henschel estime que le déni de réalité des chaînes allemandes vis-à-vis de la concurrence étrangère mène à une impasse et met en danger leur viabilité à long terme, à l’heure où des géants américains comme Netflix sont en train d’envahir les marchés européens.